Quelles sont les aides financières pour des travaux de rénovation énergétique ?

Vous avez besoin d’améliorer l’isolation de votre logement et souhaitiez connaître les différentes aides financières auxquelles vous pouvez prétendre ? Il existe différentes formules que vous pourrez choisir en fonction de vos besoins et des travaux de rénovation énergétique que vous envisagez d’entreprendre exactement.

La MaPrimeRénov et la Réduction d’impôt Denormandie

MaPrimeRénov compte parmi les aides financières à la rénovation les plus récentes dont vous pourrez bénéficier. Elle a été lancée en début d’année 2020. Cette dernière s’adresse aux propriétaires modestes qui occupent leur logement. Celui-ci doit être toutefois construit depuis plus de 2 ans pour que vous puissiez profiter de l’aide en question. La Réduction d’impôt de Normandie s’adresse principalement aux particuliers ayant acheté un logement à rénover situé dans l’une des villes bénéficiaires du programme Action cœur de ville. Pour les connaître, n’hésitez pas à effectuer quelques recherches supplémentaires. Elles sont aux nombres de 222. Il faut également que le propriétaire bailleur effectue des travaux de rénovation d’au moins 25 % du prix de l’achat pour qu’il puisse profiter de la réduction d’impôt denormandie.

CITE ou Crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique est un dispositif fiscal qui vise à aider les ménages à réduire leur impôt sur le revenu. Cette réduction concerne une partie ou la totalité des dépenses occasionnées lors des travaux de rénovation. En général, les ménages les plus modestes peuvent y prétendre en envoyant une demande auprès du responsable et en respectant toutes les conditions requises par l’Anah. Il faut notamment que le logement, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement doit être la résidence principale de celui qui souhaite bénéficier de l’aide. Il est également nécessaire que la construction du bâti ait été achevé depuis plus de 2 ans avant les travaux de rénovation. A noter que les montants des primes peuvent varier en fonction des travaux à réaliser et du niveau de vie des ménages. Les primes dont bénéficient les ménages aux ressources très modestes peuvent être plus élevées que celles reçues par les ménages qui gagnent un peu plus dans leur quotidien.

L’Eco-prêt à taux zéro et l’Aide Habiter mieux sérénité de l’Anah

Les aides financières à la rénovation telles que l’Eco-prêt à taux zéro s’adressent à toutes les personnes physiques désirant optimiser l’isolation de leur logement. Il peut s’agir du propriétaire occupant ou du bailleur. Le logement en question doit toutefois être déclaré comme résidence principale et achevé avant le 1er janvier 1990. Pour ce qui est de l’aide proposée par l’Agence nationale de l’habitat, le montant maximum ne dépasse pas les 2000 euros. Plus le niveau de ressources du foyer est faible, plus la somme qu’il bénéficie sera élevé. Il existe bien évidemment quelques conditions à respecter pour pouvoir bénéficier de ces aides financières à la rénovation, dont un logement n’ayant pas bénéficié d’autres financements ces 5 dernières années.

L’artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) : une garantie pour vos travaux
Pourquoi changer son chauffage ?